Question sur la considération des autres (exterieure)

Aller en bas

Question sur la considération des autres (exterieure)

Message  thierry le Lun 10 Nov - 3:31

De : Ritch8454 (Message d'origine) Envoyé : 04/03/2005 03:41
Dans le cheminement de notre vie on a souvent a rencontrer des gens (travail, famille)
qui nous ont a un moment donné dit des choses ou faits des remarques qui nous ont touché au plus profond de nous meme.je crois comprendre maintenant avec cet enseignement merveilleux qu'il sagit de manque de consideration exterieur des gens mais aussi d,un probleme de consideration interieur de notre pars. Cette fameuse identification que mr gurdjieff nous mettait en garde. S'identifier c'est devenir ce que l'on entend ou que l'on voit a l'exterieur de nous ou a ce que les gens nous font croire que nous sommes mais faussement.et on se perd de plus en plus.mais des fois le mal est fait ,l'emotionnel se souvient créant en nous une situation de mal etre.
quand on ecoute les gens autour de nous il y a toujours une petite histoire qui leur fait mal a l'interieur moi inclus.Alors comment peut on regler ce malaise et s'en liberer sachant que aujourd'hui connaissant l'identification(consideration interieure)et me mefiant d'elle au plus au point j'agirais autrement fa ce a ce qui m'entoure.
avatar
thierry
Admin

Nombre de messages : 705
Age : 44
Date d'inscription : 08/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laconnaissancedesoi.exprimetoi.net

Revenir en haut Aller en bas

De : _Regbar_ Envoyé : 05/03/2005 10:22

Message  thierry le Lun 10 Nov - 3:31

En effet, Gurdjieff dit que la considération intérieure est un mal dont il faut se libérer :

"L'homme en son for intérieur, "exige" que tout le monde le prenne pour quelqu'un de remarquable, auquel chacun devrait constamment témoigner respect, estime et admiration, pour son intelligence, sa beauté, son adresse, son humour, sa présence d'esprit, son originalité et toutes ses autres qualités. Ces "exigences" se fondent à leur tour sur la notion complètement fantastique que les gens ont d'eux-mêmes, ce qui arrive très souvent, même avec des personnes d'apparence très modeste."
Ouspensky, Fragments d'Un Enseignement Inconnu
En ce qui me concerne, le manque de considération extérieure est la première chose que je vois lorsque je m'observe. A tout moment, j'ai le sentiment que les autres ne m'aiment pas, me jugent et me méprisent. Je le sens vraiment sans cesse. Cela fait naître une réaction en moi : je me mets à haïr les autres, intérieurement alors que ces autres n'ont aucune manifestation désagréable envers moi. Bref, je deviens en quelque sorte paranoïaque.
avatar
thierry
Admin

Nombre de messages : 705
Age : 44
Date d'inscription : 08/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laconnaissancedesoi.exprimetoi.net

Revenir en haut Aller en bas

De : _____Thierry_____ Envoyé : 05/03/2005 12:57

Message  thierry le Lun 10 Nov - 3:32

Bonjour Regbar,

Reponse suite aux notes prise aupres de Mr BR.

L'adolescent jusqu'a l'etudiant (fin des etudes superieures), est conditionné naturellement pour fonder une famille et donc prendre naturellement son independance.
La culture perturbe bien dans ce cas, le penchant naturel du jeune homme à se lancer en quelque sorte dans la vie a des fins de reproduction, car ce dernier est tres souvent oblige de rester proche de ses parents, souvent pour des raisons d'argent, afin de continuer ses etudes.
Vis a vis de ses parents le role que doit continuer d'avoir l'enfant pour des raisons de survie puis apres pour des raisons materielles (pour ses etudes par exemple), est en contradiction avec le besoin naturel (sa fonction sur terre), du jeune homme.
Cette contradiction cree une reaction, car le jeune refoule cette envie naturelle parce que la culture l'incite a jouer un role aussi d'interet en quelque sorte, aupres de ses parents pour ainsi continuer ses etudes.
Aussi, toute pulsion sexuelle/naturelle refoulée, cree une irritabilte chez l'homme.

Votre reaction est culturelle.
On ne peut parler encore d'enseignement à ce stade. C'est le debut du menage a faire sur soi sans qu'il soit encore question de se connaitre.
Plus l'homme sera cultive plus il devra connaitre l'implication de la culture en lui pour enfin en devenir independant.

Voila un bel exemple de reaction que chacun peut aborder en lui-meme pour en prendre conscience et ne plus en souffrir.

Le probleme de la consideration (interieure, exterieure) est a proprement parlé "un probleme" né a cause de la culture.

Pour faire rapidement (un exemple general):
-l'argent ayant remplace la force, celui qui doit se mesurer car il est fort par exemple, devra desormais trouver des explications et obeir a des regles pour se considerer fort et l'etre de la meme façon par les autres, mais avec des moyens qui sont loin d'etre naturels, car ici il s'agira de jouer un role ou d'apprendre savamment le role qu'il faut jouer pour plaire à x ou y.
L'homme reagira avec des considerations, suivant l'ignorance ou le refoulement du role qu'il joue, ou encore n'apprenant pas assez vite le nouveau role qu'il doit jouer dans une nouvelle situation.
Ici c'est aussi des pans entiers de psychologie qui naissent chez tous.

Cordialement

Thierrydu23
avatar
thierry
Admin

Nombre de messages : 705
Age : 44
Date d'inscription : 08/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laconnaissancedesoi.exprimetoi.net

Revenir en haut Aller en bas

De : obivatel38 Envoyé : 06/03/2005 16:07

Message  thierry le Lun 10 Nov - 3:33

Est-ce que je comprends bien ?

Dans l’exemple, l’adolescent refoule une attitude ou un comportement qui vient de l’ essence (donc une envie ) ? ou suis-je toujours en pleine confusion ?

Prendre conscience de la réaction suffit-il à ne plus en souffrir ? et dans ce cas ne plus en souffrir ne dépend que du fait de la voir le plus souvent possible (elle est pourtant toujours là, automatique)

N’y a-t-il rien d’autre à faire au moment de la réaction ?

Peux t on avoir comme but de se débarasser du surgissement de la réaction ? ou bien celle-ci est-elle toujours là (au sens physique) et ce n’est que l’extériorisation qui change ?

L’homme qui veut être fort par l’argent (dans l’exemple) développe sa personnalité (ici appelée psychologie) ?

Par ailleurs il m’est arrivé deux 2 fois une chose étrange. Une fois avec mon chien et peu de temps après avec « quelqu’un »
Je le regardai en « l’aimant » (je ne trouve pas d’autre mot pour décrire mon état intérieur) en me sentant très proche. Et brusquement, quelque chose en moi a été aspiré dans le regard de l’autre. J’ai vraiment eu l’impression de «plonger » dedans.
Cela à dû durer une seconde et j’ai senti un choc électrique très net
Dans les deux cas j’ai ressenti beaucoup de violence en l’autre (un côté très énervé)
Mon chien je crois a eu peur et il a aboyé
Le « quelqu’un » lui n’a pas eu l’air de broncher. Et si il ne m’était pas arrivé la même chose avec mon chien peu de temps avant, je ne l’aurais probablement pas remarqué

Quelqu’un a-t-il déjà vécu cela et sait il ce que c’est ?

J’ai déjà essayé une ou deux fois de refaire la même chose volontairement sans succès et depuis plus rien.

PS
Merci au (encore) mystèrieux monsieur BR pour tout ce temps consacré apparemment gratuitement (mais paye t on toujours qu’avec de l’argent ?)
Merci au (encore) mystèrieux monsieur thierry pour des motifs identiques
C’est gratos mais j’avais envie de le dire.
avatar
thierry
Admin

Nombre de messages : 705
Age : 44
Date d'inscription : 08/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laconnaissancedesoi.exprimetoi.net

Revenir en haut Aller en bas

De : _____Thierry_____ Envoyé : 07/03/2005 20:43

Message  thierry le Lun 10 Nov - 3:34

L'enfant ne refoule pas ce qu'il est parce qu'il a une essence mais parce que la
culture est une organisation humaine, qui eloigne tout etre humain de la nature dont
depend une partie de son etre !
Prendre conscience, la conscience et voir c'est completement oppose.
On prend conscience un peu de sa reaction. Mais cette conscience est legere au debut
puis elle s'accentue si on influence soi-meme les sensations de cette conscience, qui
reviendra de plus en plus dans ce cas.
Cette conscience est si faible au debut qu'elle ne permet pas de voir la reaction en
totalite, mais dans une infime partie, comme un puzzle.
L'interet du maitre c'est qu'il vous rappelle que dans ce puzzle conscient que vous
constuisez en quelque sorte, chaque piece de l'eleve est pris d'un mauvais puzzle et
donc ce dernier ne peut terminer seul un travail pour rendre conscience une reaction
et la sentir dans tout son entier.
La psychologie est une composante de la personnalite.
L'homme qui par hazard est riche, a des attaches avec des personnages qui
utiliseront ses pans de psychologie dont l'homme se sera rempli, et cette utilisation
se fera sans qu'il en sache rien.
Pourquoi mysterieux Mr BR ou Thierry.
Mr BR est un homme tres cultive et avance, il est tres probable que ce soit un
maitre.
Mais un maitre pour lui, moi ça ne m'avance a rien, simplement il fait partie des
personnes que j'interroge quand j'en ai besoin.
Quand a moi, a cause d'experiences malheureuses et durables, j'ai ete amene par la
force des choses a m'interesser a moi-meme pour moins souffrir, ça fait pas de moi
quelqu'un de mysterieux.
A force de voir du mysterieux la ou il y a pas de mystere, vous finirez par rien a
apprendre du mystere et ainsi vous satisfaire de votre propre definition du
mysterieux.
Thierrrydu23
avatar
thierry
Admin

Nombre de messages : 705
Age : 44
Date d'inscription : 08/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://laconnaissancedesoi.exprimetoi.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la considération des autres (exterieure)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum